Bio

Yves Charuest (bio longue)
Originaire de Montréal, Yves Charuest a commencé ses activités musicales professionnelles dans les années 1980. Il a joué avec de nombreux musiciens des milieux montréalais du jazz et de la musique nouvelle, notamment Jean Beaudet, Pierre Cartier, Jean Derome, Lisle Ellis, Daniel Lessard, Michel Ratté, etc.

Charuest a participé à plusieurs ensembles de musique improvisée : I Like Jazz (1984-1986), Duo Charuest-Ratté (1984-1986), Evidence (1984-1986), Trio Michel Ratté (1988-1993), Wreck’s Progress (1992-1996), qu’on a pu entendre en concert et dans de nombreux festivals au Canada (Montréal, Québec, Ottawa, Toronto, Vancouver, Victoriaville, etc.). Il a également collaboré à différents projets explorant le rapport entre le jeu instrumental acoustique et l’électroacoustique, notamment avec les compositeurs électroacoustiques canadiens Jean-François Denis, jef chippewa et Jean Piché.

De 1985 à 1990, Charuest fut membre du Peter Kowald Trio (avec le contrebassiste allemand Peter Kowald et le batteur sud-africain Louis Moholo) avec lequel il s’est produit au Canada, aux États-Unis et en Europe (Allemagne, Autriche, Pays-Bas, Belgique, Italie, Hongrie et Finlande). Au cours d’un séjour prolongé en Europe (1986-1988), Charuest s’est également produit à plusieurs reprises en solo (France, Allemagne et Pays-Bas) et en duo avec le saxophoniste allemand Mathias Schubert.

De retour sur la scène publique de la musique improvisée depuis 2011 après une absence de quelques années, Charuest participe activement à divers projets d’ensemble, dont le Murray Street Band et le Ratchet Orchestra avec lequel il a joué la musique du contrebassiste Nicolas Caloia, de Sun Ra et de Malcolm Goldstein. Charuest a développé de nouvelles collaborations musicales à long terme, entre autres avec Nicolas Caloia, avec qui il réalise plusieurs projets : le duo Charuest-Caloia, Still (trio avec Peter Valsamis) et Stir (quatuor avec Caloia, Valsamis et le pianiste espagnol Agustí Fernández), un quatuor avec Lori Freedman et Josh Zubot, et des projets ponctuels avec divers musiciens de l’extérieur (William Parker, Marshall Allen, Nate Wooley, Mike Vlatkovich).

En plus de participer à des séries consacrées à la présentation de groupes d’improvisation « ad hoc », Charuest se produit régulièrement avec différents improvisateurs et compositeurs de la scène montréalaise : Scott Thomson, Ellwood Epps, Philippe Lauzier, Sam Shalabi et John Heward. Il collabore avec la chorégraphe et danseuse Susanna Hood (The Muted Note) et travaille en duo avec la danseuse Alanna Kraaijeveld (Certain Crafts).

Charuest a remporté le prix François-Marcaurelle lors de l’édition 2015 de L’Off Festival de jazz de Montréal.

 

Yves Charuest (bio courte)
Le saxophoniste canadien Yves Charuest a commencé ses activités musicales professionnelles dans les années 1980, jouant avec plusieurs musiciens canadiens tels que Michel Ratté, Jean Beaudet, Lisle Ellis, Jean Derome et Pierre Cartier dans différents groupes, dont I Like Jazz, Evidence, Duo Charuest-Ratté, Trio Michel Ratté, Wreck’s Progress.

Charuest fut membre du Peter Kowald Trio (avec le contrebassiste allemand Peter Kowald et le batteur sud-africain Louis Moholo) avec lequel il s’est produit au Canada, aux États-Unis et en Europe. Il a joué avec des musiciens actifs sur la scène internationale, notamment William Parker, John Betsch et Mathias Schubert, et il a également collaboré avec les compositeurs électroacoustiques canadiens Jean-François Denis, jef chippewa et Jean Piché.

Charuest travaille avec divers ensembles, dont le duo Charuest-Caloia, Still (avec Nicolas Caloia et Peter Valsamis), Stir (avec Caloia, Valsamis et Agustí Fernández), un quatuor avec Caloia, Lori Freedman et Josh Zubot, le Murray Street Band et le Ratchet Orchestra. Il collabore régulièrement avec Ellwood Epps, John Heward, Philippe Lauzier, Scott Thomson, la chorégraphe Susanna Hood et la danseuse Alanna Kraaijeveld.

Charuest a remporté le prix François-Marcaurelle lors de l’édition 2015 de L’Off Festival de jazz de Montréal.